vendredi 27 septembre 2013

Elimine 99,9% des bactéries !


L’autre jour en allant aux petits coins pour soulager un besoin naturel, j’ai jeté un œil au produit d’entretien situé à proximité du trône : du canard WC, ou autre substitut du genre. Sur l’étiquette figure l’inscription suivante : « Elimine 99,9% dans bactéries* » - L’astérisque renvoie à la mention suivante : « sur la partie émergée de la cuvette ». Que recouvre ce chiffre de 99,9% ? Est-ce une vraie information sur un "atout" de ce produit, ou plutôt un banal argument marketing, sans plus d’importance que son parfum lavande ?






La cible : les vilaines bactéries (ou le consommateur crédule).
Notre tube digestif en un véritable nid de bactéries, environ 100 000 milliards de bactéries rien que pour le colon soit 10 à 100 fois plus de cellules que dans l’ensemble de notre corps. Autant dire que tout ce qui sort de notre tube digestif est très largement « contaminé ». Ces bactéries se retrouvent sur les parois mais également dans l’eau des toilettes où elles dégradent la matière organique. La plupart du temps ces « microbes », comme on les appelle, vont s’organiser pour former un biofilm, c'est-à-dire un agrégat de cellules englobées dans une matrice protectrice plus ou moins gélatineuse. 
[Un exemple de culture bactérienne formant un biofilm bien structuré.]

Un biofilm peut contenir de nombreuses espèces de microorganismes (bactéries, champignons, algues ou protozoaires). La promiscuité d’espèces différentes permet une certaine synergie (sécrétion de matrice, transfert horizontaux de gènes, complémentarité du métabolisme etc.) permettant à l’ensemble de devenir plus performant... Une sorte d’ingénierie écologique qui prend tout son sens dans la cadre théorique du phénotype étendu. C’est une sujet passionnant mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui… 
[Ce voile algual formé sur une eau stagnante eutrophisée constitue un autre exemple de biofilm.]


Désinfecter un peu, beaucoup, à la folie… ou pas du tout !
Si vos toilettes sont vraiment très sales, un biofilm peut contenir un milliard de bactéries par cm². Un vrai désinfectant selon les normes en vigueur doit éliminer 99,999% des bactéries (5log de réduction). Il reste alors plus de 10 000 bactéries par cm²… Notre canard WC lui correspond à une réduction de 3log (99,9%), il reste alors un millions de bactéries par cm²… Ces normes de désinfection sont par ailleurs basées sur des cultures de bactéries en suspension et non organisées en biofilms. La matrice entourant les bactéries limite inévitablement l’action des désinfectants et le nombre de bactéries éliminées est donc surement moindre encore…
[Un biofilm constitué par plusieurs bactéries observé en microscopie optique.]

[Sur cette image en microscopie électronique à balayage on observe bien la matrice hydratée entourant les bactéries.]

Est-ce vraiment utile ?
Sachant que le chiffre de 99,9% est donné pour la partie aérienne de la cuvette, on imagine aisément que l’action est encore plus limitée sous l’eau, où le produit est dilué, et la survie des bactéries plus aisée. Bref inutile d’espérer une désinfection totale qui ne peut être obtenue que par stérilisation. Par ailleurs je ferai remarquer aux « stressés de la bactérie », que s’ils espèrent désinfecter la partie aérienne de la cuvette, ils ne désinfectent à priori pas leurs fesses… Enfin héberger sur sa cuvette quelques milliards de bactéries non pathogènes est peut-être une façon d’éviter la colonisation de celle-ci par des espèces plus nocives. 

Bien sûr ces constatations ne doivent surtout pas vous empêcher de nettoyer vos toilettes notamment dans le cas où quelques visiteurs viendrait « patauger dans la cuvette des chiottes», mais juste vous permettre de relativiser l’action désinfectante des produits utilisés. Lavage des mains, fermeture de l’abattant de la cuvette lorsque l’on tire la chasse d’eau sont des moyens probablement bien plus sûrs d’éviter une contamination…



6 commentaires:

Mr Pourquoi a dit…

Hello,

Bêtement, ou plutôt naivement, je croyais que cette différence avec les 100 % était liée à la marge d'erreur lors de tests, qui montrait une "désinfection totale", avec une erreur inférieure à 0,1 % ... Ton explication est hélas plus convaincante !
Mr Pourquoi

Anonyme a dit…

Ça me rappel un de mes TP de Microbiologie, une élève a cru sa boite de pétri vierge fermée et a posé la main dessus.
Se rendant compte de son erreur elle l'a signalé à notre professeur qui l'a conservé pour "notre culture".
La semaine d'après, après incubation, la boite de pétri était littéralement couverte de culture. L'élève venait quand même de se nettoyer trois fois les mains pendant 10 minutes avec de l'alcool.
"Il n'y a jamais de désinfection complète sur notre organisme" nous avait notre professeur.

Anonyme a dit…

Petite subtilité dans le titre de la photo de microscopie électronique: on observe bien la matrice, qui était hydratée avant préparation pour l'observation (ce type de MEB impose entre-autre une déshydratation de l'échantillon avant de l'introduire dans sa colonne sous vide), dont il reste l'échafaudage exopolymèrique.

Alexis

pascale a dit…

ouaip, terrible ce biofilm ! Je travaille de temps en temps sur la désinfection des circuits d'eau de refroidissement des centrales électriques, et c'est vraiment le biofilm qui nous pose souci... Biensûr que les biocides sont efficaces pour les individus isolés (ce qui est rarement le cas) mais pour pénétrer le biofilm où elles se cachent, il n' a plus personne (quoiqu'en ce moment, on va tester le dioxyde de chlore qui semble-t-il s'y attaque !)

Anonyme a dit…

le terme 99,99% de bactéries est une ineptie : en effet, ou c'est 99% ou c'est 100%. Le reste correspondant à 0,01% n'est plus une bactérie . Donc, si les fabricants de produits d'hygiène veulent démontrer un relative efficacité, ils devraient dire 999 pour 1000 et non 99,99%, car ou la bactérie est entière ou elle ne l'est pas. C.Q.F.D. !

Vanessa Godet a dit…

Bonjour,

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

Voici le lien: http://revenumensuel.com/

Enregistrer un commentaire