samedi 30 avril 2011

1ère classification phylogénétique d'Heroic Fantasy (1/2)

Oyez Oyez, Geek de tout poil, cladistes convaincus, rôlistes de l’extrême, et curieux de la blogosphère cet article révolutionnaire est fait pour vous !
Aujourd’hui on sort de l’académisme sans vraiment en sortir ! Vous l’avez peut-être deviné depuis mon article sur la couleur dusang, je suis un amateur de fantastique et notamment d’Héroic Fantasy : Pour les non initiés, comprenez le monde de Tolkien avec des Elfes des Nains, des Orques etc.  Justement c’est de toutes ces peuplades fantastiques dont il va s’agir ici. Je vous propose en effet d’appliquer la cladistiques aux espèces du monde de l’Héroic fantasy et donc rien de moins que  la « Première* classification phylogénétique de l’Heroic fantasy ».  *(à ma connaissance)
Mais avant de vous livrer le résultat tant attendu vous aurez droit selon le modèle de la parution scientifique à la partie « matériel méthodes », autrement dit, le BlaBla.

1ère partie le BlaBla


Échantillon d’espèces et Extra-Groupe.
J’ai décidé de ne classer ici que les espèces de morphologie humanoïde, soit une douzaine, en présupposant que cette morphologie est un caractère ancestral et non une convergence entre des lignées fort éloignées. Vous ne verrez donc pas ici les dragons, gryphons et autre  « poneys fringuants », mais uniquement des peuples dont la caractéristique commune est l’existence fictive.
L’extra-groupe comme chacun sait, doit être un groupe proche pour qu’il présente un certains nombre d’homologies avec les espèces de notre échantillon, mais l’on doit s’assurer qu’il ne fait pas partie de ce groupe. J’ai donc choisi l’Homme dont on est sûr que l’existence n’est pas fictive. On postule que dans cet extra-groupe tous les caractères sont à l’état ancestral ce qui va nous permettre de polariser nos états de caractères répertoriés dans la matrice…


Matrice des caractères

 Alors là je vous voit venir, non, non, non, ce n'est pas de cette matrice là qu'il s'agit, mais d'un tableau tout bête qui regroupe l'ensemble des caractères.






 C’est le point le plus contestable de ce travail et je ne doute pas que les plus fanatiques d’heroic fantasy ne manqueront pas de me reprendre sur certains points… J’ai en effet sélectionné arbitrairement 22 caractères dont j’ai précisé l’état à partir de mes connaissances personnelles. Bien sûr ces caractères sont variables d’un auteur à l’autre où selon les représentations, mais j’ai tenté de dégager la représentation commune que l’on peut avoir, le « cliché » correspondant à chaque espèce. A vrai dire les études d’anatomie descriptive sont encore rares dans le domaine… C’est pas le tout de lancer des poignées de dés à « Warhammer » et autre « donjons et dragons » pendant des heures, mais il va falloir se mettre à la dissection les gars !
Voici donc la matrice :
Téléchargeable ici au format .xls



Quelques exemples de caractères :
La forme des pieds présente deux états : Fin et Robuste : l’état fin présenté par l’Homme (notre extra-groupe) correspond donc à l’état ancestral, l’état robuste présenté par les nains, les hobbits les ogres et les géants correspond à l’état dérivé de ce caractère.


Le caractère couleur de la peau présente 3 états : normale, dépigmentée, et verte… L’état « normale » correspondant à l’état ancestral et les états « verte » et « dépigmentée » à des états dérivés présents respectivement chez les goblinoïdes et chez les elfidés. Merci de ne pas venir m’embêter avec Hulk ou Yoda qui ont également la peau verte, c'est hors sujet, au mieux c'est une vague convergence évolutive !
Le caractère magie présente deux états : l’état dérivé correspondant à la maitrise de la magie est partagé par de nombreux groupes avec plus ou moins de certitudes. Chez les gobelins et les orcs notamment la magie n’est « maitrisée » (peut-on vraiment parler de maitrise…) que par certains individus.



Application de la méthode cladistique via le logiciel TNT 
Oh joie, Oh bonheur, la « Willy Hening society » qui n'est pas une secte de savants fous pratiquant les arcanes de cladistique, non, nous autres appelons ça une société savante, ça fait plus sérieux. Eh bien cette société propose gratuitement un logiciel de cladistique remarquable (surtout de par sa gratuité) nommé TNT. Celui-ci est en anglais, mais l’utilisation se révèle suffisamment intuitive pour que je m’y sois plonger sans aide extérieure, les matrices données en exemples sont également suffisantes pour en décoder le principe.
La matrice ci dessus a donc été transcrite en fichier «.tnt » regroupant toutes les informations pour que le logiciel TNT puisse lancer ses algorithmes surpuissants et pondre en quelques millisecondes (0,09s sur mon PC) l’arbre présentant le moins d’hypothèses de transformation (principe de parcimonie oblige !) parmi les 6281 possibles ! Les paramètres sont ceux par défaut et conviennent parfaitement à une matrice simple aboutissant par ailleurs à un arbre complètement résolu.
Vous pouvez télécharger le fichier .tnt  ici et le compléter à votre guise.

Suite et fin au prochain épisode avec le résultat tant attendu : l'arbre phylogénétique de  l'heroic fantasy.


 Source pour le logiciel TNT:
Goloboff, P., Farris, J., &; Nixon, K. 2008.  TNT: a free program for phylogenetic analysis.  Cladistics 24: 774-786
Logiciel disponible à cette adresse: http://www.zmuc.dk/public/phylogeny/TNT/


[Retour à l'accueil]

1 commentaires:

Vaelnahan a dit…

HAhahahaa !

C'est absolument excellent !

Je n'ose imaginer d'y intégrer les mondes de Warcraft et de Warhammer etc.. !

Enregistrer un commentaire