mardi 13 avril 2010

L'infanticide chez le lion.

Voilà un fait marquant pour nous, humains civilisés, qui avons hérité de Rousseau cette idée que la nature est bonne, et le mal une création des sociétés humaines: "Les lions mâles sont des tueurs de lionceaux!!"
L'infanticide est en effet un acte fréquent chez les mammifères polygynes (plusieurs femelles pour un mâle dominant) dont les lions.

[Pour vous en donner un aperçu voici une petite vidéo du meurtre conscient et sans pitié de lionceaux "tout mignons" par le "roi des animaux..."]

Si ce comportement est fréquent, c'est qu'il a été sélectionné, rien n'étant jamais dû au hasard dans la nature (ou presque). Et oui, si Scar veut absolument tuer Simba dans "Le Roi Lion" il y' a une raison biologique à cela, ce n'est pas par pur méchanceté, bien qu'il soit certes très très méchant...), quelle peut bien être alors cette raison ?

Pour bien comprendre, voyons les choses du point de vue du lion...

Vous êtes un lion dans la force de l'âge, dominé par vos hormones mâles, votre agressivité vous permet de remporter le combat contre l'ancien mâle dominant. Bravo c'est une belle victoire, mais bien inutile si les lionnes de votre harem sont indisponibles pour la reproduction... Et c'est le cas, toutes-occupées qu'elles sont à soigner leurs lionceaux. L'élevage d'un lionceau dure deux ans, deux ans pendant lesquels les femelles ne seront plus en chaleur ! Quelle frustration, d'autant que la probabilité d'être encore au pouvoir dans deux ans est plutôt faible, vous ne pouvez vous permettre d'attendre. De plus quel est l'intérêt de protéger les lionceaux du mâle précédent (en l'occurrence plus faible car vaincu lors du dernier combat)...
Et si une pulsion meurtrière vous prenait ?? Plus de lionceaux, donc des femelles disponibles pour la reproduction, et toute une portée de nouveaux lionceaux héritant au passage du caractère "un peu" agressif de leur paternel ! De futurs tueur de lionceaux en puissance, qui se reproduiront également plus facilement transmettant leur gènes "agressifs" etc. etc. Et voilà comment l'infanticide est sélectionné !



 "Gentil Papa Lion", Dessin de Mel (Blog NoodlyBrain) pour Strip-Science


Quelle conclusion en tirer ?
-Premièrement on considère ici que le comportement fait partie du phénotype et qu'à partir du moment où il est "héritable" (ce qui se mesure par ailleurs - indice h²) il peut être sélectionné et ce même si l'on a pas encore identifié de gènes du comportement... La sélection naturelle s'exerce d'ailleurs toujours sur un phénotype.
-Ensuite on constate ici que la sélection naturelle s'effectue au niveau de l'individu et non au niveau de l'espèce. Ainsi même si l'infanticide est contreproductif pour les effectifs de lions il est quand même sélectionné car à l'échelle de l'individu il est productif. "EXIT" donc le concept de "survie de l'espèce" ou du  "bien de l'espèce".
-Enfin on peut également et définitivement tirer un trait sur la prétendue moralité de la nature. La notion de bien et de mal est étrangère à la nature. Ce n'est qu'une vision de l'Homme qui applique son mode de pensée à une image biaisée de son environnement. Et vous remarquerez bien sur que ce défaut de l'antropocentrisme/morphisme est un biais bien dur à éradiquer si l'on en juge par le second paragraphe cet article ...

2 commentaires:

Bibouxi a dit…

Je ne suis pas sur mais j'aperçois quand même dans ce comportement un intérêt au delà de l'individu (réflexion naïve de non spécialiste) :

Seuls les mâles les plus puissants et agressifs ont une descendance donc transmettent, s'ils existent, les gènes liés à ces caractères...
Et la sélection de ces caractères ne donne-t-il pas un avantage évolutif pour l'espèce?

Marlo a dit…

Je n'appelle pas ça "le mal", mais alors pas du tout.

C'est cruel et sauvage, pas forcément mal.
On ne peut pas conclure de ce genre de comportement animal des lions ou autres qu'ils sont aussi "viles" que les hommes.

Le reste de l'article est cependant très intéressant. Bravo à vous.

Enregistrer un commentaire